le pourquoi de la confiture

Je me suis laissée tenter ce week end par des ravissantes fraises, mais c’était sans compter que mon mari aurait le temps de ramasser celles qui poussent au jardin.

Nous en avons mangé, une fois, deux fois. Et puis, nous avons laissé quelques fraises misérables au fond d’un bol dans le frigo.

Elles commençaient à se flétrir, je m’apprêtais à les jeter. Et puis j’ai pas pu, je me suis demandée quoi en faire, je venais de faire un clafoutis pour finir les cerises… et puis quel gâteau aux fraises moches?

Alors, comme parfois les choses simples sont issues d’une longue réflexion, je me suis dit que j’allais faire de la confiture.

Alors oui, cela ne remplit même pas un pot entier, mais au moins, j’ai économisé l’idée même de faire des confitures (acheter 5kg de sucre, trouver des bocaux, chercher des fraises, sortir la bassine en cuivre, la nettoyer…), mais j’ai quand même un pot.

C’était tellement simple, que je rempile. A l’instant même je teste la confiture de pastèque. Vous viendrez faire une soirée crêpes à la rentrée?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s