préparer l’hiver

Il est de ces moments, dans la vie, où la tristesse fait que l’on est plus nous même, où les contraintes du quotidien nous permettent de tenir debout mais nous laissent vides à l’intérieur. Des moments où l’on ne sait plus quoi répondre quand on nous demande comment ca va, parce qu’on ne sait plus très bien qui on est.

Des moments comme cela, j’en vivrai d’autres, vous en vivrez, vous en avez vécu. Je n’ai d’autres armes que la patience (dont j’ai toujours manqué). J’ai mis ma vie entre parenthèse pour attendre que la tempête intérieure qui m’agite se calme. Je voudrais enfin pouvoir voir au loin. J’essaie de me forcer à lever la tête.

Une nouvelle vie, de nouvelles habitudes, tout est à reconstruire, je ne m’attendais pas à ce que cela soit si dur. J’ai perdu mes repères, et je ne sais pas encore quels seront les nouveaux.

Au milieu de tout cela, je pense chaque journée comme une fin en soi. Une liste de choses à faire et les faire. Cela me parait déjà beaucoup.

Aujourd’hui, je prépare l’hiver.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s