C’est long.

Oui. C’est long. C’est vrai.

Moi aussi, je veux tout, tout de suite. Sauf que je ne savais pas ce que je voulais. Alors pour le tout de suite, c’est compliqué.

Mais il faut apprendre à profiter de cet « avant », cette période où tous les projets sont permis, où tous les rêves sont à portée de main.

Alors on attend. Passent les heures, les jours et les semaines.

et… on apprend. Que la cuisine, finalement n’est pas si grande, et que le soleil vient toujours taper là le matin. Que le chat se met toujours là et que les enfant ne restent pas jouer dans leur chambre. Qu’on ne sait toujours pas où mettre le buffet de mamie, et qu’il manque des rangements pour les serviettes de toilettes.

On a tardé à sortir des cartons des assiettes qui finalement ne nous ont pas manquées mais on a redécouvert ce plaid en laine dont on se sert finalement tous les jours.

Patience et longueur de temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s